ACTIONS / AGENDA

Agenda 2017

Pour vous reporter aux Assises de Défense de la Gynécologie Médicale (28 mars 2010), cliquer ici .


2017

Novembre 2017

-  18 novembre :

Le Comité de Défense de la Gynécologie Médicale a 20 ans ! Pour marquer ces 20 années d’une action sans relâche, le CDGM organise une Journée au Palais du Luxembourg. Pour en savoir plus, cliquer ici.

-  Nouveau texte pour la pétition. Pour la lire, cliquer ici. Pour la signer en ligne, cliquer ici.

Juillet 2017


-  8 juillet : 64 postes d’internes sont attribués à la gynécologie médicale pour l’année 2017-2018, soit six postes de moins que l’année précédente, un nombre modifié à la baisse pour la première fois depuis 2003 après une augmentation constante année après année. Le CDGM adresse alors une nouvelle lettre à la Ministre des Solidarités et de la Santé. Pour lire la lettre, cliquer ici.

Mai 2017


-  23 mai : Lettre et demande d’audience à Mme Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Pour lire la lettre, cliquer ici.

-  4 mai : Lettre à chacun des parlementaires retraçant les étapes de notre action cette dernière année et faisant le point sur la situation.

Mars 2017

-  26 mars : Le CDGM adresse une lettre à chacun des onze candidats à l’élection présidentielle pour attirer leur attention sur la pénurie croissante de gynécologues médicaux et ses conséquences sur la santé des femmes. Nous donnons les chiffres, faisons état des témoignages des femmes et posons aux candidats trois questions. Pour lire la lettre, cliquer ici

-  3 mars : Conférence de presse du CDGM à Paris au Palais du Luxembourg. Présentation notamment, avec déjà 3500 réponses, des premiers résultats de notre Questionnaire « 2016 - 2017, Vous et la gynécologie médicale » et des témoignages des femmes. Pour lire le communiqué, cliquer ici

Février 2017


-  22 février : Communiqué du CDGM annonçant sa conférence de presse du 3 mars. Pour le lire, cliquer ici

Janvier-Février 2017


-  Notre Questionnaire-Enquête cliquer ici continue à susciter de très nombreuses réponses.

Janvier 2017

-  Nouveau texte pour la pétition. Pour la lire, cliquer ici. Pour la signer en ligne, cliquer ici.


2016

Décembre 2016


-  Notre Questionnaire-Enquête cliquer ici suscite de très nombreuses réponses.

Novembre 2016

-  24 novembre : Le CDGM lance un nouveau Questionnaire - Enquête auprès des femmes : « 2016-2017, Vous et la Gynécologie médicale » afin d’appuyer son action auprès des pouvoirs publics.

Pour lire le Questionnaire et y répondre, cliquer ici.

Septembre 2016

-  14 septembre : Audience au ministère de la Santé. Une délégation du CDGM, de la FNCGM (Fédération des collèges de gynécologie médicale) et de l’AIGM (Association des internes et assistants en gynécologie médicale) est reçue au ministère de la Santé, à la suite de leur demande commune du 11 mai. Pour lire le compte rendu commun, cliquer ici

Juillet 2016

-  14 juillet : 69 postes (70 en fait) d’internes attribués à la gynécologie médicale pour l’année 2016-2017 (68 pour l’année précédente 2015-2016). Arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

-  7 juillet : Communiqué de Presse du CDGM alertant sur les dangers que fait peser sur la santé des femmes la forte diminution du nombre de gynécologues médicaux en exercice. Il montre l’urgence de mesures exceptionnelles quant au nombre de postes d’internes à ouvrir pour la formation de nouveaux gynécologues médicaux.

Pour lire le communiqué, cliquer ici.

Juin 2016

-  De nombreux parlementaires interviennent auprès de la Ministre pour soutenir notre demande, en déposant une question écrite ou en lui adressant une lettre personnelle.

Mai 2016

-  18 mai : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires portant à leur connaissance la demande d’audience commune du Comité de Défense de la Gynécologie Médicale (CDGM), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de l’Association des Internes et Assistants de Gynécologie Médicale (AIGM), lettre leur demandant leur soutien.

-  11 mai : Lettre et demande d’audience commune à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Considérant la gravité croissante et l’urgence de la situation, le Comité de Défense de la Gynécologie Médicale (CDGM), la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM), qui avec les gynécologues de ses 11 collèges régionaux a pour mission la défense et la promotion de la gynécologie médicale et de la santé de la femme, ainsi que l’Association des Internes et Assistants de Gynécologie Médicale (AIGM), adressent ensemble une demande d’audience à la ministre à la veille de la décision concernant le nombre de postes d’internes en gynécologie médicale. Pour lire la lettre cliquer ici.

Mars, avril, mai 2016

-  Nombre de parlementaires répondent à notre lettre du 2 mars.

Mars 2016

-  2 mars : A l’approche du 8 mars, nouvelle lettre à chacun des parlementaires. Elle fait état des 68 postes obtenus avec l’appui de nombre d’entre eux, augmentation qui montre la voie. Et elle souligne la gravité croissante de la situation pour les femmes, due aux conséquences des départs à la retraite de toute une génération de gynécologues médicaux, conjuguées à l’insuffisance des postes créés depuis le rétablissement de la spécialité en 2003. Elle insiste sur l’urgente nécessité de mesures exceptionnelles en termes de nombre de postes.

Lettre accompagnée d’un appel particulier aux membres des deux Délégations aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, Assemblée nationale et Sénat.


2015

Décembre 2015

-  15 décembre  : Réponse du chef de cabinet de la ministre Marisol Touraine à notre lettre du 10 novembre : " Je vous confirme que ce texte (le projet de loi de modernisation de notre système de santé) ne contient aucun article remettant en cause l’accès direct à la gynécologie médicale, auquel, du reste, la ministre est attachée." Nous prenons acte de cette réponse, rassurante pour l’immédiat, et nous continuons à demander que ce libre accès soit inscrit dans un texte législatif, seule manière que soit garantie sa pérennisation.

-  6 décembre  : Le Conseil d’administration du CDGM se réunit. Tout en appréciant la sensible augmentation obtenue des postes ouverts en gynécologie médicale - 68 postes, c’est-à-dire 20 de plus que l’année précédente - il constate la gravité accrue de la situation pour les femmes, dont témoignent les chiffres.

II décide d’un certain nombre de moyens pour continuer à agir auprès des pouvoirs publics pour que soient formés des gynécologues médicaux en nombre suffisant.

Novembre 2015

-  Nouveau texte pour la pétition. Pour la signer en ligne, cliquer ici.

-  10 novembre : Lettre à la ministre Marisol Touraine : Attentives notamment, lors de l’examen de la loi Santé par les parlementaires, aux dispositions concernant le "parcours de soins", nous faisons état de nos inquiétudes concernant l’accès direct et demandons des assurances sur ce point.

Juillet, août, septembre 2015

-  Les parlementaires continuent à porter à notre connaissance, après leurs interventions auprès de la Ministre, la réponse qui leur est faite.

Juillet 2015 :

-  13 juillet : Communiqué de Presse du CDGM après l’annonce de la décision de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de porter, à l’issue des Epreuves Classantes Nationales, de 48 à 68 le nombre de nominations d’internes en gynécologie médicale pour l’année universitaire 2015-2016.

Pour lire le communiqué, cliquer ici.

-  11 juillet : 68 postes d’internes attribués à la gynécologie médicale pour la rentrée 2015 : arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

Juin-juillet 2015

-  De nombreux parlementaires interviennent auprès de la Ministre pour soutenir notre demande, en déposant une question écrite ou en lui adressant une lettre personnelle.

Mai 2015

-  20 mai : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires, accompagnée du compte rendu de l’audience du CDGM au Ministère de la Santé, et les sollicitant pour intervenir auprès de Marisol Touraine sur la question du nombre de postes d’internes en gynécologie médicale pour l’année 2015/2016.

Mars 2015

-  4 mars : Le CDGM est reçu au ministère de la Santé en réponse à sa demande d’audience. Pour lire le compte rendu de l’audience, cliquer ici.

Janvier 2015 :

-  28 janvier : Lettre et demande d’audience à la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits de femmes Marisol Touraine.


2014

Novembre 2014 :

-  29 novembre : Lettre aux parlementaires portant à leur connaissance le communiqué de presse du 28 novembre sur le projet de loi Santé de la ministre Marisol Touraine.

-  28 novembre : Communiqué de presse du CDGM. Le Conseil d’Administration du CDGM a analysé, au regard de la défense de la gynécologie médicale et de la santé des femmes, le projet de loi Santé de la Ministre Marisol Touraine, qui devrait être soumis au Parlement début 2015. Pour lire notre communiqué, cliquer ici.

Octobre 2014


-  Nouveau texte pour la pétition.

Juillet, août, septembre 2014 :

-  Les Parlementaires continuent à porter à notre connaissance, après leurs interventions auprès de la Ministre, la réponse qui leur est faite.

Juillet 2014 :

-  14 juillet : Communiqué de Presse du CDGM après l’annonce de la décision de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de porter, à l’issue des Epreuves Classantes Nationales, de 41 à 48 le nombre de nominations d’internes en gynécologie médicale pour l’année universitaire 2014-2015.

  • Après l’action menée avec intensité cette année encore, cette décision, qui prolonge celle de juillet 2013, avec le passage obtenu alors de 30 à 41 postes, est un élément important contribuant à conforter une spécialité en difficulté, indispensable pour les femmes. Pour le CDGM, c’est un nouvel encouragement à poursuivre son action pour que soient prises les mesures vigoureuses nécessaires pour la santé des femmes. Pour lire le communiqué, cliquer ici.

-  11 juillet : 48 postes d’internes attribués à la gynécologie médicale pour la rentrée 2014 : arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

Juin 2014 :

-  Fin juin - début juillet : De nombreux parlementaires continuent à s’adresser à la ministre des Affaires sociales et de la Santé pour soutenir nos demandes.

-  16 juin : Audience au ministère de la Santé. Une délégation du Comité de Défense de la Gynécologie Médicale (CDGM), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de l’Association des Internes et Assistants de Gynécologie Médicale (AIGM) a été reçue ce 16 juin au ministère des Affaires sociales et de la Santé, en cette période déterminante qui précède la décision de la ministre Marisol Touraine concernant le nombre de postes d’internes à ouvrir en gynécologie médicale pour l’année 2014-2015. Pour lire le compte rendu commun, cliquer ici.

-  4-15 juin : Des parlementaires en nombre grandissant s’adressent à la ministre des Affaires sociales et de la Santé pour soutenir nos demandes.

-  2 juin : Réponse positive du Ministère à notre demande d’audience. La date sera ensuite fixée au 16 juin.

Mai 2014 :

-  29 mai : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires portant à leur connaissance la demande d’audience commune du Comité de Défense de la Gynécologie Médicale (CDGM), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de l’Association des Internes et Assistants de Gynécologie Médicale (AIGM), lettre leur demandant leur soutien.

-  17 mai : Lettre et demande d’audience commune à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Considérant la gravité et l’urgence de la situation, le Comité de Défense de la Gynécologie Médicale (CDGM), la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM), qui avec les gynécologues de ses 11 collèges régionaux a pour mission la défense et la promotion de la gynécologie médicale et de la santé de la femme, ainsi que l’Association des Internes et Assistants de Gynécologie Médicale (AIGM), ont décidé d’adresser ensemble une demande d’audience à la ministre à la veille de la décision concernant le nombre de postes d’internes en gynécologie médicale.

Mars 2014 :

-  4 mars : Lettre du CDGM "à toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la santé des femmes", adressée notamment aux syndicats. Pour lire la lettre, cliquer ici.

Janvier, février, mars, avril, mai 2014 :

-  Notre Questionnaire-enquête cliquer ici suscite de très nombreuses réponses.

Janvier 2014 :

-  14 Janvier : Communiqué du CDGM : La loi du 6 décembre 2013 autorisant l’expérimentation des maisons de naissance : Le point de vue du CDGM cliquer ici.


2013

Novembre 2013 :

-  25 Novembre : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires.

-  6 octobre : Le Conseil d’administration du CDGM se réunit. Considérant à la fois le résultat encourageant obtenu et la gravité croissante de la situation pour les femmes, il décide d’un certain nombre de moyens pour continuer à agir auprès des pouvoirs publics pour que soient formés des gynécologues médicaux en nombre suffisant.

Août et septembre 2013 :

-  Nombre de parlementaires nous écrivent encore en plein été et dès la rentrée parlementaire pour nous apporter leur appui et nous faire part de la réponse de la Ministre à leur dernière question écrite ou à leur lettre.

Juillet 2013 :

-  10 juillet : Communiqué de Presse du CDGM après l’annonce de la décision de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, d’attribuer, à l’issue des Epreuves Classantes Nationales, 41 postes pour la formation d’internes en gynécologie médicale pour l’année universitaire 2013-2014.

  • 41 postes, c’est plus que les 30 postes attribués pour l’année 2012-2013 et plus que les 35 postes annoncés devant le Sénat lors de la séance de questions cribles le 14 février dernier, où la ministre a reconnu le caractère indispensable de la gynécologie médicale. Après ce premier résultat de l’action particulièrement intense menée ces derniers mois, plus que jamais, continuons ! Car la situation est grave ! Pour lire le communiqué, cliquer ici.

-  7 juillet : 41 postes d’internes attribués à la gynécologie médicale pour la rentrée 2013 : arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

Juin 2013 :

-  Réponses de parlementaires à notre nouvel appel. Conscients de l’urgence, ils interviennent auprès de la ministre, particulièrement pour lui demander d’aller au-delà des 35 postes d’internes annoncés devant le Sénat le 14 février.

Mai 2013 :

-  29 mai : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires, après les nombreuses réponses reçues de leur part et leurs interventions auprès de la Ministre, pour porter à leur connaissance la lettre adressée le 29 avril par le CDGM à Mme Marisol Touraine, et faire à nouveau appel à eux.

Cette période est en effet déterminante puisque, dans la situation d’urgence que nous connaissons et qui requiert une augmentation significative du nombre de postes d’internes en gynécologie médicale pour la rentrée 2013, la décision de la Ministre quant à ce nombre devrait intervenir bientôt, même si elle n’est rendue publique qu’en juillet.

-  29 mai : Communication à la presse de notre lettre à Mme Marisol Touraine.

Avril 2013 :

-  29 avril : Nouvelle lettre à Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, l’alertant à nouveau quant au nombre gravement insuffisant de gynécologues médicaux et demandant à la rencontrer, après les dispositions prises le 1er avril concernant la délivrance gratuite de la pilule contraceptive pour les mineures. Pour lire la lettre, cliquer ici.

Février 2013 :

-  27 février : Communiqué de presse du CDGM, après la séance au Sénat de questions "cribles" adressées à la Ministre, qui répond. Pour le lire, cliquer ici.

-  14 février : Une séance de questions "cribles" sur la gynécologie médicale est organisée par le Sénat : la Ministre des Affaires sociales et de la Santé y est appelée à répondre à des sénatrices et des sénateurs de tous les groupes politiques, qui soulignent la gravité du manque de gynécologues médicaux, et posent la question de l’augmentation du nombre d’internes en gynécologie médicale. (Voir ci-dessus le communiqué de presse du CDGM .)

-  Février : De nombreuses réponses de parlementaires continuent à nous parvenir, avec leurs questions écrites et leurs interventions auprès de la Ministre, axées sur la question de l’augmentation du nombre de postes d’internes en gynécologie médicale.

Janvier 2013 :

-  27 janvier : L’Assemblée générale du CDGM fait le point sur la situation et discute de la suite des actions du CDGM.

-  13 janvier : Communiqué de Presse du CDGM, en relation avec la question de la prescription de la contraception, et des pilules de 3e et 4e génération. Pour le lire, cliquer ici.

-  4 janvier : Nouvelle lettre à chacun des parlementaires, portant à leur connaissance la réponse de la ministre et faisant appel à eux.

-  Janvier : Des réponses de parlementaires continuent à nous parvenir, nous faisant part de leurs questions écrites et de leurs interventions auprès de la ministre.



Dans la même rubrique...
    (Cette rubrique ne contient pas d'autres articles.)